Adhérez en ligne !
 
 
 
 
 
 
 

Actualités Home  Candidatures aux Trophées des Femmes de l’industrie 2017

Témoignage de Catherine Lehen qui représente FI au Japon:


Un succès sans précédent avec 1300 participantes venant de plus de 40 pays avec la participation du premier ministre Japonais HE Shinzo Abe qui nous a exposé son programme de relance et de mutation économique ' Abenomics  ou l'un des piliers est le Womenomics ´: " je veux une société dans laquelle les femmes brillent"  : un sacré défi ! Sachant le faible taux d'emploi des femmes .
 Il s'agit d'une nécessité absolue de l'archipel pour se maintenir parmi les grandes puissances économiques et cela pourrait augmenter le PIB de 13 %  Sachant que le taux de fécondité est le plus bas au monde et un marché du travail très tendu - moins de 3 % de chômage et un vieillessement de la population . L'objectif est d'avoir 30% de femmes en 2020 . De plus les femmes reçoivent une formations universitaires élèves mais s'arrêtent de travailler dès le premier enfant . 
Les interventions du ministre de l'économie   Hirishige Seko et du patronat japonais  confirment ce programme de diversité et la réformer des conditions de travail . Le patronat japonais Keidaren est très engagé dans la formation des filles dans les filières technologiques et des programmes de management des femmes!!! 
 Notre délégation   française 33 personnes  et dirigée par Muriel Pénicaud  présidente de Business France que je tiens à remercier vivement pour sa disponibilité et son intervention mettant en avant la participation des femmes Ingenieurs  , été reçu le matin à l'ambassade du Japon en présence de monsieur l'ambassadeur Thierry D'abandonner Et une centaine de participantes et participants avec une séminaire organisé par Business France sur les relations Économiques France Japon 
Pour le diner d'accueil nous avons été reçu par le gouvernement au Akasaka Palace ancienne résidence de l'empereur pour les hôtes de marques . confirmant la volonté du gouvernent de prendre en considération la place des femmes . 
Un vrai succès pour Irène Natividad 
 

Global Summit of Women 2017 ou  deux jours intenses et non stop d'échanges et de discussion autour du  thème choisi ". Beyond Womenomics : accelerating Access " . Lors de la participation à ce sommet on ressent toujours l'énorme énergie et l' enthousiasme  développés par les nombreux témoignages et présentations de ces femmes exceptionnelles en majorité japonaises " Des femmes trésors " comme le mentionne Irene Natividad  présidente du GSW qui dirige toujours avec autant de talent et de discipline cet événement international sur la mixité . J'ajouterai que ces femmes sont aussi des Pionnieres avec une tempérament d'héroïnes quand on découvre le parcours de combattante des femmes japonaises managers : concilier travail et vie familiale est pratiquement impossible : pénurie de crèches , horaires de travail à plus de 70h , peu de flexibilité et de vacances , pression de là société pour que la femme et la mère reste à la maison , si bien que les femmes diplômées  s'arrêtent de travailler en se mariant !   
Une introduction sur les "global and régional megatrends "a permis de situer le rôle incontournable de l'Asie dans l'économie mondiale : performances des entreprises, forte innovation au Japon , mais  dont certains pays vont  devoir faire face à un problème de pénurie de main d'œuvre c'est le cas actuel du Japon , la Chine prévue pour 2025 et la Corée,
Deux tables rondes des présidents des sociétés :
- une table masculine  ou
" leading diversity from the top " :effectivement les présidents de Shiseofo Masahiko Uotami a mis en place un programme de diversité avec 30 % de femmes dans le C A . De même pour la société Metlife et Sodexho  (India) avec 30 % de femmes cadres . Ces valeurs dont remarquables car de nombreuses sociétés japonaises n'ont aucun objectif de diversité et pour certaines  commencer à se former sur la diversité .....
- Une table féminine " Accelerating Women's corporate leadership " 4 femmes aux parcours atypiques qui dirigent des sociétés tres diverses SAP Australie , Siemens Heath AP, BT Japan Corporation  ou Magsaysay maritime Corp Philippes : De ces 4 forts témoignages je vous résume les quelques recommandations : développer :  en premier avoir le sens des affaires , l'importance d'un mentor et du parrainage , saisir l'occasion de carrière qui se présente sans hésiter , suivre le changement et d'adapter 
Des sessions parallèles intéressantes :  Accelerating Women's Access to boards Seats" et " Accelerating STEM for successfull 21 th Century et "Building your Personnal brand internally & externally " 
Un focus sur le premier sujet : Quatre oratrices de 4 pays différents ont brillamment  présenté les avancées de la féminisation des conseils d'administration dans leur pays et les écarts sont saisissants : Floriane de Saint Pierre d'Ethics & Boards fait une présentation très claire de la situation en France avec la loi Zimmerman , ses étapes et propose d'adapter la méthodologie de suivi l'indice Zimmerman au niveau international . La France avec sa loi "quotas " passe pour un bonne éleve avec un résultat de 40 % de femmes . L'approche de la Grande Bretagne est différente et à l'opposé d'une loi quotas et se base sur un objectif de 25% à atteindre  par l'implication des dirigeants et un code des bonnes pratiques intégrant cet objectif. Une revue extérieure permet de montrer la progression ou son absence .  La situation au Japon est très différente et pas comparable : la présence des femmes au CA est très rare  env 3 % , un des derniers rangs au niveau mondiale et des résistances existent encore au niveau du patronnat . Mais cela devrait changer avec le programme du premier qui a fixé un objectif.  En Australie la situation évolue doucement  et se base sur l'amélioration progressif avec de nombreuses  initiatives mises en place : intégration de guide line  à la bourse qui évalue les sociétés sur ce critère , un programme de chargement des mentalités " champion of change " pour l'engagement des hommes influents , î programme de mentoring appelé" l'ascenseur en verre".

Murirl Penicaud a participé à une séance plénière " accelerating entrepreneurship" avec un tres beau film sur Business France et les starts technologiques lancées . tres bonne image de la France
Une expérience unique :la participation à la rencontre avec la delegation chinoise des femmes entrepreneurs Nous étions 6 au milieu d'une vingtaine de chinoises et une interprète 😳 Ou comment j'ai pu rencontrer et mettre en relation Muriel avec une femme qui est au bureau central pour une valorisation d'un co produit de l'agriculture 

Comme  toujours une belle soirée colorée et habillée du repas de gala et de clôture 
 

 

Retour