Adhérez en ligne !
 
 
 
 
 
 
 

Femme ingénieur

FI a rejoint le collectif 2GAP, formé depuis mars 2020 et regroupant des associations à la fois publiques et privées qui oeuvrent pour les droits des femmes. La mission de ce collectif est axée sur la gouvernance et l'accessibilité  pour les femmes aux postes de pouvoir pour avoir une voix à mesure des 50% de la population que nous représentons.
A ce titre, 2GAP a envoyé une lettre ouverte au Président de la République Fleche le 24 mai 2020, ce qui a permis aux divers membres de 2GAP d'être conviées à une réunion avec Marlène Schiappa, Ministre en charge du secrétariat d'état chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discrimination. 
FI a pris part à toutes les discussions pour préparer cette réunion, Catherine Le Hen, Vice-Présidente  a été notre porte-parole pour être force de proposition. 
Le RDV du collectif 2 GAP avec Marlène Schiappa s'est déroulé le mardi 16 juin 2020, en visioconférence avec environ 40 participantes et participants Nathalie PILHES, présidente de 2GAP a pris la parole pour rappeler les caractéristiques principales de 2GAP: ensemble de réseaux professionnels publics et privés féminins et mixtes , ainsi que certains réseaux grandes écoles.
Réseau qui se veut d'abord français et qui a un objectif international. 
Le sujet principal est celui de la gouvernance, sujet transversal, et qui est le levier qui peut faire bouger les lignes, et donner aux femmes le pouvoir d'agir. 
Le thème principal abordé lors de cette réunion : malgré des améliorations nettes quant aux ratios H/F en entreprise, il reste un point dur qui concerne le partage du pouvoir et de la gouvernance
Nathalie propose à Marlène Schiappa de s'appuyer sur le réseau 2GAP pour l'assister et être force de proposition pour améliorer la situation. 
2 temps lors de cette réunion : 4  interventions des 2 portes paroles représentantes du  secteur privé et public vont chacune à leurs tours présenter  notre sélection des  recommandations les plus importantes : 
Secteur privé : 
1. Catherine LADOUSSE, Présidente Inter'Elles a proposé de mettre en place des quotas pour favoriser l'accessibilité des femmes aux COMEX, et pour faire suite à la loi Copé Zimmermann qui ne concerne que les Boards non exécutifs.  Elle suggère que ces critères soient assez contraignants pour inciter fortement le changement, et propose aussi de mettre une portion variable du bonus des dirigeants en fonction des femmes au COMEX.
Elle a insisté aussi sur l'importance de disposer de viviers suffisants pour permettre ces quotas dans les COMEX, et aussi de préparer l'entreprise à lutter contre le sexisme et les stéréotypes, barrières trop souvent négligées.
2. Corinne HARDY, Présidente de l'Alliance pour le Mixité en Entreprise, a présenté 3 suggestions : 

Oeuvrer pour que la loi Copé Zimmermann soit effectivement appliquée, quel que soit le secteur et la taille de l'entreprise, tout en s'assurant que des rapports soient rendus public pour éviter les tendances de 'pink washing'
Optimiser les index égalité, qui représentent déjà un énorme progrès, en ajoutant une note concernant les % de femmes aux COMEX des entreprises, ainsi qu'une note concernant les mesures de financement pour favoriser l'entreprenariat et en assurer une meilleure parité.
Utiliser la transparence et la publication facilité de ces données, pour jouer sur l'importance de la réputation des entreprises, ainsi que prévoir une étude de la perception du sexisme en entreprise chez les hommes et les Femmes tous les 2 ans.

Secteur public :
1. Agnes SALLE, Cultur'Elles haut fonctionnaire à l'égalité, à la diversité et prévention des discrimination Ministère de la Culture a mis en avant en particulier le besoin d'appliquer la loi Sauvadet, qui demande 40% au moins de femmes sur les postes à responsabilité, quand aujourd'hui nous ne sommes qu'à 33%, ainsi que le loi sur l'égalité salariale. 
2. Michelle WITHIER,  Femmes de l'Intérieur, Cheffe de mission Contrôle de gestion & contrôle interne financier à la Direction du numérique, Ministère de l'intérieur propose: 

  • de passer plus de temps à promouvoir les femmes dans l'administration, plutôt que de payer des indemnités financières. Le fait que les quotas n'aient pas été atteints a coûté 4M d'euros qui auraient pu être utilisés à des fins plus utiles.
  • d'appliquer l'index égalité au secteur public
  • de publier en toute transparence les postes à responsabilité pour éviter des nominations déjà préparées.

Marlène SCHIAPPA n'a eu malheureusement que peu de temps pour donner son retour, en revanche, a été extrêmement rapide à prendre en compte ces suggestions et à partager avec 2GAP les points d'actions du gouvernement, suite à l'intervention du collectif. 2GAP a reçu dès le lendemain un courrier rappelant les mesures déjà en cours, et celles actionnées suite à l'intervention de 2GAP (comme la mise en place d'un baromètre permettant un meilleur suivi de l'application de Copé Zimmermann).
Une très belle avancée pour 2GAP, ainsi que pour FI. Un très beau début pour ce collectif. Nous vous ferons part des implications pour FI pour la suite. 
A votre disposition en cas de questions, Merci à Anne Dumesges et Catherine Le Hen Ferrenbach représentantes FI au sein de 2GAP.

 

 

Femmes et hommes dans la Tech: ensemble vers le futur! un podcast avec Femmes Ingénieurs, Global Contact, Le Laboratoire de l'égalité et Social Builder

La sous-représentation des femmes dans les métiers scientifiques et techniques, dans la Tech et le numérique dès l’école, ainsi que la culture de ce secteur qui tend à se masculiniser davantage encore, entraînent de nombreux biais, notamment dans la recherche scientifique, l’ingénierie, le développement de l’IA, et par conséquent dans la préparation du futur de notre société.  Les jeux vidéo eux-mêmes ont contribué à l’invisibilité des femmes dans le numérique. 

Les raisons de cette situation et des pistes de solutions sont abordées par les expertes et notamment par Fatima Bakhti pour Femmes Ingénieurs. Et maintenant, écoutez le podcast " Femmes et hommes dans la Tech : ensemble vers le futur! "

 

 

Sans titre

Lancement du défi IndustriElles

 

Le 10 octobre dernier, lors de la clôture du ​BPI Inno Generation, Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, rendait publique la feuille de route du Conseil de la mixité et de l’égalité professionnelle dans l’industrie, et son plan d’actions pour la mixité et l’égalité professionnelle dans l’industrie afin de féminiser le secteur.
Trois axes de travail : l’éducation, l’orientation et la gestion des carrières. Notre présidente Aline Aubertin répondait à son invitation.

A cette occasion, la secrétaire d’Etat avait lancé un appel à tous les hommes et à toutes les femmes de l’industrie pour qu’ils participent à la mise en œuvre de ce plan d’actions. C’est le Grand défi « IndustriElles » pour constituer, en un an, un collectif d’au moins 1 000 femmes impliquées dans la mise en œuvre de ces différentes actions, avec l’objectif de rendre les femmes visibles !
Dès le départ, notre association s’est engagée aux cotés de l’équipe d’Agnès Panier-Runacher pour contribuer au succès d’IndustriElles, avec également Alliance Industrie du Futur,
l’entreprise Bouge ta boîte, Bpifrance, le Cercle InterElles, l’association Elles Bougent, l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), et le magazine L’Usine Nouvelle.

Nous vous proposons de vous engager et de vous rendre visibles, de 2 manières :
1.Une plateforme d’inscription, pour recenser les femmes et les hommes qui souhaitent s’engager pour la mixité dans l’industrie : http://www.industrielles.gouv.fr/
Les personnes qui rejoignent IndustriElles s’engagent à :
- Prendre connaissance du plan d’actions du Conseil de la mixité, et relayer à leur niveau les actions qui seront mises en œuvre (le site renvoie vers le plan d’action)
https://www.economie.gouv.fr/lancement-plan-action-conseil-mixite-egalite-professionnelle-industrie;
- Accepter d’être invité à participer à certaines actions concrètes du plan d’actions du Conseil de la mixité (mise en lien avec des établissements scolaires, mobilisation dans le cadre d’événements tels que la Semaine de l’industrie, le French Fab Tour, etc.)
- Diffuser le guide de bonnes pratiques du Conseil de la mixité qui sera disponible prochainement

Pensez à vous inscrire, en indiquant clairement que vous avez entendu parlé d’IndustriElles, par notre association. Au cas où il y aurait trop d’inscriptions, le Ministère de l’Economie et des finances pourrait être amené à une sélection de manière à ce que les entreprises représentées soient situées sur l’ensemble du territoire, issues de différents secteurs industriels, et les professionnelles occupant des fonctions à tous les niveaux de la chaine hiérarchique, dans différents métiers et enfin de tous âges.

2. Un groupe de discussion sur Linkedin, pour faciliter les échanges entre les membres du réseau et de leur permettre de rester informés et d’organiser des événements, au niveau national comme au niveau local : https://www.linkedin.com/groups/12329140/

 

Ensemble contre le sexisme           

 

Un collectif de 21 associations, réseaux et organisations signe une charte d’engagement pour lutter contre le sexisme et promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Femmes Ingénieurs fait partie de ce collectif. 

Lancé en 2016 à l’occasion de la campagne « Sexisme, Pas Notre Genre », ce collectif, rassemblé autour du slogan « ENSEMBLE CONTRE LE SEXISME », a décidé de poursuivre et amplifier son action. Rassemblant 21 associations, réseaux et organisations, le collectif se mobilise pour lutter contre les agissements, les discriminations et les violences sexistes, sous toutes leurs formes et dans tous les secteurs de la sphère privée et professionnelle : éducation, culture, sport, égalité professionnelle, communication, numérique, droits sexuels et reproductifs, santé, violences faites aux femmes. L’enjeu est de rendre visible et identifiable, par toutes et tous, le sexisme et de proposer des actions pour lutter contre ce fléau, source principale des inégalités entre les femmes et les hommes.  

Le 29 novembre 2017, les 21 associations, réseaux et organisations ont signé une charte qui inscrit leur engagement autour de valeurs et d’actions communes : partager les bonnes pratiques, promouvoir l’information et les actions de lutte contre le sexisme, développer un esprit de solidarité et travailler ensemble sur des projets concrets.  

La première action du collectif est l’organisation, le 25 janvier 2018, en présence de Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, d’une première journée nationale de rencontres sur le sujet du sexisme. Cet événement, gratuit et ouvert au public, s’inscrit dans le cadre du Tour de France de l’Égalité entre les femmes et les hommes. Il aura lieu de 8h30 à 17h, à l’école Telecom-ParisTech (46 rue Barrault, Paris 13). 

Cet engagement prend une résonance d’autant plus forte que le gouvernement vient d’annoncer son plan d’actions pour l’égalité entre les femmes et les hommes, déclarée grande cause nationale de son quinquennat. 

Au quotidien, ce collectif est au rendez-vous pour faire reculer le sexisme en France. 

Lire le communiqué de presse établi à l'issue de la signature de la charte.

 

Membres du collectif : Centre Hubertine Auclert - Cercle InterElles - Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF) - Excision, parlons-en - Femmes ingénieurs - Femmes solidaires - Femix Sport - Fédération Nationale des CIDFF (FNCIDFF) - Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) - Fondation des femmes - Global contact - Grandes écoles au féminin - Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCE) - Mouvement HF - Mouvement français pour le Planning familial - Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise - ONU Femmes France - Social Builder - Toutes Femmes, Toutes Communicantes - WIFILLES - Women in Networking (WIN)

 

À l’issue de la première journée de rencontre inédite consacrée au sexisme le 25 janvier 2018, le collectif Ensemble contre le sexisme a présenté 22 propositions concrètes ( l'Appel des 22) pour lutter contre chacune de ses manifestations et appellé à la création d’une journée nationale le 25 janvier. Lire le communiqué de presse établi à l'issue de cette journée avec l'Appel des 22.

 

 

 

 

Un.e Ingénieur.e, un projet          

 

 

Femmes Ingénieurs est partenaire de Universcience pour l’opération « Un.e Ingénieur.e, un projet ».           

 

 

Ce nouveau dispositif de médiation organisé par la Cité des sciences et de l’industrie porte de la Villette à Paris vise à valoriser les sciences de l’Ingénieur.e en permettant aux visiteurs de rencontrer des ingénieur.e.s. Concrètement, il s’agit pour les ingénieur.e.s de présenter le processus de fabrication d’un objet sous forme d’exposé ou d’atelier d’une durée de 30 à 60 minutes. Une attention particulière sera portée aux publics scolaires à partir de la 4ème, aux filles et jeunes femmes et plus généralement à toutes les personnes intéressées par les sciences de l’ingénieur.e, les techniques et les technologies.

 

Femmes Ingénieurs est convaincue que ce dispositif suscitera des vocations chez les jeunes filles pour les métiers d’Ingénieur.e. C’est aussi une réelle opportunité pour mettre en avant ses membres, femmes ingénieures et entreprises partenaires. Nous serions donc ravies de vous voir contribuer à ce projet qui se déroulera du 15 octobre 2017 au 31 août 2018. Si vous êtes intéressé.e.s ou si vous avez des questions, contactez nous!

 

• Suzanne Mathieu: mathieusuz@yahoo.fr
• Isabelle Boullery: isabelle.boullery@gmail.com 

 

 

 

 

Sexisme, pas notre genre


Du 8 septembre 2016 au 8 mars 2017, Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes a lancé une grande mobilisation contre le sexisme en invitant l’ensemble des citoyennes et des citoyens à agir et à réagir, en proposant des initiatives qui font reculer le sexisme, en soutenant la mobilisation et en témoignant de leurs expériences. 
Femmes Ingénieurs, aux côtés d’autres associations d’horizons très divers (culture, santé, sport, monde de l’entreprise, …)  a contribué activement à la mobilisation d’une part en participant à la labellisation de près de 500 initiatives et de dossiers "d’entreprises engagées », d’autre part en faisant labelliser trois initiatives:

- étude sociologique sur les conditions d’études des filles en école d’ingénieur avec publication des résultats le 8 mars,
- livret 2017 "les femmes et les sciences: au-delà des idées reçues » pour lutter contre les idées reçues dans le domaine de l’orientation scolaire, 

- réseaux pour amplifier la mobilisation.

 

Initiative labellisée

Réunies régulièrement par le Ministère, les différentes parties prenantes de la campagne ont relayé l’actualité de la campagne de lutte contre le sexisme au sein de leurs
Deux journées phare viennent clôturer la campagne:

8 mars avec le Serment de Paris, évènement à caractère international, qui est un appel à la mobilisation face aux menaces qui actuellement pèsent sur les droits des femmes, 
9 mars avec une demi-journée d’échanges et de débats sur le thème « 400 idées pour faire avancer l’égalité », évènement au cours duquel Femmes Ingénieur est associé au travers d’un stand.

La campagne a permis de mettre en visibilité ce qu’est le sexisme dans ses différentes formes (emploi, éducation, lutte contre les violences, sexualité, arts, culture, sports, loisirs,…) et de libérer la parole. Les différentes parties prenantes sont convaincues que la campagne ne peut pas s’arrêter et ont donc souhaité poursuivre la mobilisation en se rencontrant périodiquement pour échanger sur les actions et initiatives destinées à lutter contre le sexisme, partager les bonnes pratiques et communiquer sur les progrès dans leurs réseaux respectifs.

 

Des idées de réponses à des idées reçues          

 

Nous avons toutes et tous déjà entendu dans notre entourage ces préjugés au sujet la mixité, la parité, l’égalité professionnelle… ceux-là même contre lesquels Femmes Ingénieurs dirige son action de sensibilisation et d’information.
Et nous avons toutes et tous expérimenté combien il peut être difficile de faire face et de répondre sereinement, lorsque la discussion s’amorce au détour d’un dîner en famille ou d’une pause-café entre collègues.
Des membres de Femmes Ingénieurs se sont ainsi réunies pour réfléchir à ces situations et à la manière d’y réagir et une brochure accessible ici est le résultat de leur travail : des propositions de réponses, des arguments, avec une pincée de chiffres et parfois un trait d’humour, que nous mettons à votre disposition pour y puiser librement de l’inspiration.

 

Voici une sélection d'articles qui parlent  des ingénieures et des scientifiques :

IESF a, dans son magazine de juin 2018, consacré un dossier aux femmes ingénieures, découvrez le : http://www.iesf.fr/offres/gestion/actus_752_34806-1766/iesf-magazine.html

Opérations ingénieure au féminin, dans le Nord
Enquête CGE Ingénieurs / Managers 2016
La science, c'est pour les filles
Présentation de FI au forum de la mixité 2012
Assemblée Générale d'EPWS European Plateform of Women in Science
La lente conquête des femmes dans le numérique
Les Femmes & les Sciences au delà des idées reçues
Les entreprises s'arrachent les femmes ingénieurs
Les écoles d'ingénieurs souffrent d'un mâle dominant
Augmenter la proportion de femmes ingénieures et scientifiques… Pourquoi ?
L'industrie veut embaucher des femmes ingénieurs
Des femmes qui font des métiers d’hommes
« Au boulot les filles »
La République des Ingénieurs
Dossier : La femme ingénieur
Sensibiliser les lycéennes au métier d'ingénieur
Ingénieures ? Leur métier s'accorde-t-il au féminin ?
European Platform of Women Scientits Newsletter
Recruter des femmes ingénieurs dans nos entreprises : quels enjeux, quelles actions ?
Futures ingénieures : où sont les meilleurs salaires ?
Inwes member newsletter
Le journal de l'AI ISEN n°19
Dépèche EADS : il n'y a pas assez de femmes dans les écoles d'ingénieurs
Les femmes font la promotion des métiers scientifiques
Métiers scientifiques les femmes font valoir leur compétence

 
Dernière modification : 22/06/2020