Adhérez en ligne !
 
 
 
 
 
 
 

Ancien événement du 12/11/2019

12/11/2019 18:30 à 21:30Evidences 2019    

Save the date15234

SAVE THE DATE : Evidences 2019, en ouverture du Festival Lyon gagne avec ses femmes « L’égalité vue par les hommes, l’égalité faite par les hommes »

 

Collaboration entre Alliance pour la Mixité en Entreprise (ame-association.fr) et Femmes Ingénieurs.

Avec la participation de Aline Aubertin Présidente de Femmes Ingénieurs.

 

Témoignages, Table Ronde, Cocktail Networking, un agenda riche de rencontres, d’échanges et partages vous sont présentés ci-dessous.
Réservez dès à présent votre soirée ! Vous pourrez retrouver Femmes Ingénieurs sur notre stand.


Femmes Ingénieurs était invité à double-titre :
- Céline Thievenaz, déléguée régionale Auvergne-Rhônes-Alpes et Véronique Bertrand, ambassadrice de FI ont assuré un point-rencontre, pour présenter notre association aux participant.e.s et répondre aux questions.
- Aline Aubertin, Présidente intervenait lors du Colloque.
Points abordés lors du Colloque :
- Introduction par Marie-Christine Baietto, Directrice de la Recherche de l'INSA Lyon, présentent la situation des étudiantes à l’INSA : 37% d’étudiantes à l'INSA, pour 28% d’élèves ingénieures, toutes écoles confondues à l’échelon national, grâce à diverses actions étudiantes dans les autres écoles d'ingénieurs : partenariat avec OPE (avec lequel FI a d’ailleurs un partenariat local), mentorats mis en place, événements sur le genre, chaire égalité femmes/hommes depuis l'année dernière, etc.)
Nataline Pradines - Présidente de Comadequat Company et co-fondatrice des Lumineuses et du festival revient sur les raisons de ce festival
- Corinne Hardy - Présidente de l'AME (Alliance pour la Mixité en Entreprise) :18 entreprises, qui : échangent des bonnes pratiques, mutualisent leurs moyens, imaginent et mettent en œuvre des actions innovantes et efficaces pour faire progresser l'égalité professionnelle.
- Guy Mamou-Mani – ex-président du Syntec Numérique, et fondateur du mouvement « Jamais sans elles » dénonce le faible taux de femmes dans le numérique alors que ce n'était pas le cas avant. Il est favorable aux quotas pour pousser un peu les choses et se donner des objectifs. Il est fondamental d'investir les nouvelles technologies, comme l'IA, afin que le futur ne soit pas modèle de l'ancien (fait par les hommes) mais à l'image de toute la société.
- Témoignage vidéo de Christian Nibourel, ex-patron d’Accenture, Président de la Fondation INSA et du Conseil d'Administration de l'INSA Lyon. Il témoigne de la mise en place chez Accenture (tests sur les cadres dirigeants par exemple) d'un « serious game » en réalité virtuelle baptisé « Gender Swap» pour lutter contre les stéréotypes à l’intérieur de l’entreprise. 
- Sylvie Leyre, consultante RG et ex-DRH chez Schneider Electric France, Présidente du Conseil de la Mixité et de l'Egalité Professionnelle de l'Industrie démontre que des écarts salariaux existent dans la volonté de l’égalité professionnelle. Elle était mandatée par Muriel Pénicaud pour la mise en place de l'index sur l'égalité professionnelle. 4 causes d'écart salarial : maternité - temps partiel - évolution de carrière (les femmes ne se voient pas évoluer par biais inconscient, et ne sont pas positionnées sur ces parcours) - manque de valorisation des métiers à forte charge mentale (par rapport aux métiers physiques et pénibles).

 

Pour mémoire les 5 indicateurs dans l'index Pénicaud : 1.écart salarial / 2.taux de femmes augmentés vs taux hommes augmentés / 3.promotions / 4.maternité / 5.nombre de femmes dans les 10 plus hautes rémunérations : voir nos différents compte-rendu de réunions avec Murielle Penicaud sur cette loi.
Aline Aubertin, Présidente de l'Association Femmes Ingénieurs Elle a présenté les objectifs de FI : Obtenir ensemble la mixité et l'égalité dans les faits : promouvoir les métiers d'ingénierie auprès des filles et dans le monde de l’éducation, rendre les ingénieurEs plus visibles dans l'entreprise et la société, rayonner pour développer la collaboration. 4 domaines d’actions : éducation / entreprises / conseils d'administration / pouvoirs publics.Côté hommes : la plupart du problème n'est tout simplement pas vu par les hommes, il faut aussi les aider à voir le problème et à sortir de leurs propres stéréotypes (force, travail, etc.) !
Voir ici sa Présentation
- Table ronde avec différents intervenants et intervenantes
Le regard est un peu différent entre les invités hommes et femmes, plus positifs pour les premiers que pour les deuxièmes qui aimeraient que ce soit un peu plus rapide ! Réflexions sur le positionnement des réseaux "féminins"; doit-il être mixte ou inclure les hommes tout en gardant des moments où les femmes seront "en confiance". Le mentoring par exemple plait beaucoup aux hommes qui mentorent, mais les femmes doivent garder des moments de partage privilégiés pour une meilleure aide sur leurs évolutions professionnelles.
- Clôture de Juliette Jarry, Vice-présidente de région, déléguée aux infrastructures, à l"économie et aux usages numériques. Précision des dates marquantes des lois en terme d"égalité hommes-femmes et méconnaissance des métiers de demain."L"égalité hommes-femmes c"est un enjeu sociétal qui est l'affaire de tous et toutes".
- Réaction de Thérèse Rabatel, adjointe au maire de Lyon déléguée à l''égalité femmes-hommes.
Conclusion de Corinne Hardy : L'entreprise se positionne souvent en 3 temps : Prise de conscience - Se donner bonne conscience - Agir en son AME et conscience
. Elle invite les hommes à se questionner.

 

 
Dernière modification : 03/12/2019
Lieu : Campus de l

Retour