Adhérez en ligne !
 
 
 
 
 
 
 

Les chiffres 2014 de l’observatoire des Femmes Ingénieurs Revue de presse Dentelles d'ingénieures n°5

À vous de nous dire – Fanny Langevin, notre Secrétaire Générale, qui gère notre boîte E-mails, adore recevoir vos courriels, et tout le Conseil d’Administration avec elle – si, comme moi, la lecture de ce numéro de Dentelles d’Ingénieures vous rend gaie et combative. Certes, ainsi que Delphine le souligne, la situation des femmes ingénieurs et en particulier les discriminations salariales ne s’améliorent pas vraiment. Notre publication traditionnelle du traitement sexué de l’enquête 2009 du CNISF le confirme mais indique aussi que la situation est équivalente à celle des femmes cadres. Ces inégalités ont des conséquences sur les retraites des femmes, comme l’explique Sylvie. Le message de Gisèle Halimi, que rapporte Marianne, et qui rappelle avec optimisme le chemin parcouru, invite à rester actives et combatives ! Dans le même temps, ainsi que le souligne Yvette, l’Europe est mobilisée sur le sujet des femmes – insuffisamment ?, peut-être, mais sur le chemin de l’action… Nous intervenons toujours dans les collèges et lycées, ainsi que l’évoque Carine, et suscitons ou renforçons des vocations chez les jeunes filles. Notre communauté sur Viadeo intéresse : nous recevons régulièrement des adhésions spontanées d’ingénieures, preuve que la prise de conscience et la volonté d’agir ne se démentent pas chez les ingénieur-e-s. Enfin, des entreprises de plus en plus nombreuses ont pris conscience des enjeux qui motivent femmes ingénieurs. Nous saluons ainsi la récente adhésion de la société SFR, qui affiche par la même son engagement et sa volonté d’agir. Alors, comme moi, gaie et mobilisée ? Pour lire la suite : Dentelles d'ingénieures n°6 !

 

Retour